Skip to content

La révolution No Code

Découvrez comment les technologies low-code et no-code perturbent les solutions de fabrication traditionnelles de l'industrie 4.0.

Chapitre 1 : Introduction au No Code

Si vous demandez à n'importe quel ingénieur des procédés quels sont les défis auxquels est confronté son atelier, il n'aura aucun mal à énumérer les domaines à améliorer. Si vous lui demandez comment il pourrait relever ces défis, il aura une liste de solutions tout aussi longue. Personne ne connaît mieux les processus d'une usine que ceux qui sont chargés de les améliorer.

Il en va de même pour les opérateurs, les ingénieurs qualité, les experts de l'allègement, les spécialistes de l'intégration informatique et tous ceux qui travaillent en première ligne. Les personnes les plus proches des problèmes de fabrication sont souvent celles qui les comprennent le mieux. Pourtant, ils ne disposent pas toujours des outils nécessaires pour créer eux-mêmes des solutions.

Telle est la philosophie qui sous-tend la révolution "no-code". Au cours des cinq dernières années, des plateformes de développement flexibles ont permis aux travailleurs de tous les secteurs d'activité de concevoir des solutions aux défis auxquels ils sont confrontés chaque jour, sans écrire une seule ligne de code.

Peut-être plus que tout autre secteur, les plateformes no-code ont le potentiel de changer la façon dont les fabricants résolvent les problèmes.

Les plateformes no-code peuvent débloquer de nouveaux niveaux d'efficacité, de qualité et de rentabilité. Elles confèrent aux experts de la fabrication le pouvoir de concevoir des applications flexibles, évolutives et personnalisables. Elles permettent une meilleure allocation des ressources humaines et des ressources de l'entreprise. Elles veillent également à ce que les organisations tirent le meilleur parti possible des processus et de l'expertise du domaine. Plus important encore, ces plateformes redonnent le contrôle aux travailleurs de l'atelier.

Ce guide examine comment les plates-formes "sans code" vont bouleverser le secteur manufacturier. Les chapitres expliquent :

  • Ce que signifie "no-code".
  • Pourquoi l'industrie manufacturière a besoin de solutions "no-code
  • Ce à quoi ressemble le "no-code" dans l'atelier.

Chapitre 2 : Qu'est-ce que le No Code?

"No-code" fait référence aux environnements de développement visuel qui permettent aux travailleurs de concevoir des applications sans interagir directement avec les systèmes back-end. Cet environnement est généralement appelé "plate-forme", ce qui signifie qu'il fournit une base sur laquelle les utilisateurs peuvent créer de nouvelles applications et technologies.

En bref, le terme "no-code" fait référence à des plates-formes qui permettent aux employés sans formation technique de créer de toutes pièces des applications entièrement opérationnelles et prêtes pour l'entreprise.

Les plateformes no-code fournissent avant tout un environnement de développement, généralement sous la forme d'une interface utilisateur graphique. Ces interfaces permettent à quiconque de glisser et de déposer des éléments, de créer des fonctionnalités riches grâce à des déclencheurs basés sur des événements et à une logique "si-alors", et de suivre les données de performance pendant l'exécution de l'application.

https://cdn.brandfolder.io/GDDASP4K/at/nmhn39pw44733z7bwzhgr3k/Screen-Shot-2018-10-24-at-94831-AM-768x381.png
Exemple d'environnement de développement sans code

Les avantages du no-code sont immédiats et substantiels. Ils incluent

Unemeilleure répartition des heures de travail des informaticiens/ingénieurs - si les utilisateurs professionnels peuvent concevoir, construire, mettre en œuvre et itérer sans intervention de l'informatique, les informaticiens et les ingénieurs logiciels peuvent consacrer leur temps aux travaux essentiels à la mission.

Solutions intégrées aux problèmes de l'entreprise - Comme les plates-formes no-code permettent des solutions personnalisées, les développeurs no-code peuvent élaborer des solutions adaptées à leurs problèmes, avec exactement les caractéristiques et les fonctionnalités dont ils ont besoin.

Capacité d'itération et d'amélioration plus rapide - Jusqu'à récemment, le développement faisait la navette entre les travailleurs de première ligne et l'informatique. Si les travailleurs voulaient une nouvelle fonctionnalité, ils créaient un ticket, et quelqu'un dans un autre département codait en dur la nouvelle fonctionnalité en leur nom. Il y avait un décalage. Les erreurs ou les mauvaises communications pouvaient entraîner des semaines ou des mois de retard, ainsi que des frustrations latentes des deux côtés du fossé technique. Aujourd'hui, le no-code élimine cette danse. Les employés peuvent apporter les changements dont ils ont besoin sans faire appel à l'assistance informatique.

À qui s'adresse le no-code?

En bref, tout le monde.

Lescommentateurs parlent couramment de "démocratisation du développement". Selon tous les documents marketing, le no-code apporte le pouvoir au peuple.

Et il y a du vrai dans ce battage médiatique.

De la même manière que Blogspot a permis à tout un chacun de devenir auteur et que YouTube a démocratisé la vidéo, les plates-formes no-code suppriment les barrières techniques qui étaient auparavant nécessaires pour développer des applications robustes et prêtes pour la production. L'absence de code brouille les frontières entre les producteurs et les utilisateurs du logiciel (que les théoriciens des médias appellent les "producteurs") en créant une infrastructure pour le développement ultérieur.

Depuis l'avènement du no-code, les commentateurs ont adopté le terme de "développeur citoyen" pour décrire la démocratisation des technologies de développement. De même que les scientifiques citoyens sont essentiels à la collecte et à l'analyse des données de certaines des plus grandes expériences du monde, les développeurs citoyens tirent parti de leur expertise durement acquise dans le domaine sans être limités par des obstacles techniques.

Gartner a écrit que le no-code est un pilier essentiel d'une stratégie numérique plus large, précisément parce qu'il élargit la base de développement d'une entreprise. Son argument est que les entreprises réussiront plus rapidement si elles peuvent raccourcir radicalement le cycle de développement et impliquer beaucoup plus de personnel dans le processus de développement. Selon le cabinet d'études, "le développement citoyen est fondamental pour la transformation numérique."

Low-Code vs. No Code

Ces deux expressions sont souvent prononcées dans le même souffle. Bien souvent, elles sont utilisées de manière interchangeable. Il convient de le dire clairement : low-code et no-code ne sont pas la même chose.

Le low-code nécessite toujours du codage. Il est conçu pour les développeurs et son principal avantage, entre autres, est un cycle de développement plus rapide et plus agile pour les applications d'entreprise.

Avec le no-code, le nom dit tout.

Adrian Bridgwater, journaliste pour Forbes, a fait la distinction entre les plates-formes sans code et les plates-formes à faible code :

"Il est important de se rappeler que low-code n'est pas la même chose que no-code. Ce n'est pas du tout la même chose. L'absence de code s'adresse aux hommes d'affaires... et consiste en fait à indiquer au système les fonctions que vous souhaitez et à savoir que la technologie peut les construire pour vous. Le low-code est toujours destiné aux développeurs et (comme nous l'avons déjà dit) reste assez complexe, mais il offre un moyen d'accélérer les choses pour les personnes qui ont des compétences tangibles en génie logiciel."

Cela dit, la différence de complexité ne signifie pas que le développement sans code ne peut produire que des applications basiques. Comme l'a noté un commentateur de Forbes,

"L'idée fausse numéro un est que le no-code ne concerne que les apps simples".

Forbes poursuit : " Les plateformes no-code sont devenues extrêmement sophistiquées et prennent en charge des fonctionnalités riches dans les apps. Il est désormais possible de construire la plupart des applications d'entreprise de bout en bout sur une plateforme no-code."

C'est un tambour que les analystes, les chercheurs et les défenseurs ont battu maintes fois. "Le développement citoyen" ne signifie pas des applications "jouets" sans utilité commerciale significative. En fait, des secteurs entiers se sont orientés vers un modèle sans code. Scott Brinker écrit au sujet de la pénétration des "applications" et des "technologues citoyens" dans le marketing,

"Et je ne parle pas des applications mobiles, ou du moins pas seulement des applications mobiles. C'est certainement un type d'application qui peut être créé sur des plates-formes de type aPaaS (application-based platform-as-a-service). Mais la création d'applications englobe également les applications de processus métier, les applications web, les applications de chatbot et de messagerie, etc. Ce sont tous des cas différents de ce que les développeurs citoyens peuvent créer."

Pour la fabrication, la liste des applications est plus longue, presque sans fin. Elles sont aussi variées que les usines elles-mêmes et, sans céder à l'hyperbole, limitées uniquement par la créativité d'un ingénieur.

Pour M. Brinker, les effets du "no-code" ont été surprenants. Avec un ensemble d'outils plus puissants et plus flexibles à la disposition de tous, les descriptions de poste dans le marketing sont plus fluides que jamais. Il en va de même pour la conception de sites web, l'analyse de données et d'innombrables autres secteurs et fonctions.

Et, comme vous le verrez ci-dessous, c'est particulièrement vrai dans l'industrie manufacturière.

Chapitre 3 : Pourquoi la fabrication a besoin du No Code

Les plates-formes sans code ont le potentiel d'être particulièrement perturbatrices dans le secteur de la fabrication. Il n'est pas surprenant que les principaux avantages des plates-formes de développement sans code (flexibilité, rapidité, itérabilité, démocratisation) soient mis en avant.

Il est toutefois utile de préciser pourquoi l'industrie manufacturière a besoin de la révolution no-code. Tout revient aux systèmes logiciels de fabrication existants et à la façon dont le no-code se nourrit de leurs défauts.

S'il y a un mot pour décrire les logiciels de fabrication traditionnels, c'est "rigide". Ce n'est pas nécessairement une mauvaise chose. Les systèmes d'exécution de la fabrication (MES) peuvent coordonner, exécuter et suivre les processus d'une usine, produisant des améliorations tangibles en termes de qualité, d'efficacité et de visibilité. Ils sont rigides parce qu'ils contrôlent une gamme très variée et étendue de processus, et un changement non validé peut être catastrophique.

Mais les MES sont conçus pour l'informatique, pas pour le personnel de l'atelier. Leur personnalisation est difficile et coûteuse (à moins que vous n'optiez pour un MES sur mesure, vous devrez modifier vos flux de travail pour les adapter au MES) ; leur mise en œuvre est lente(selon Gartner, le délai moyen de mise en œuvre d'un MES est de 15 à 16 mois) ; il est difficile de les mettre à jour lorsque les besoins opérationnels changent (ce qui nécessite un soutien important en matière de développement) ; et ils ne suivent pas le rythme du développement technologique.

Et il ne s'agit là que des MES. Il y a aussi les ERP, les CAO, les logiciels CNC autonomes, les logiciels de gestion des stocks, la gestion des opérations de fabrication, parmi de nombreux autres systèmes logiciels qu'une usine peut enrôler pour ses opérations quotidiennes (qui, il faut l'ajouter, ajoutent de la complexité à l'intégration, pas nécessairement de la rigidité).

En outre, la rigidité va à l'encontre des tendances récentes dans le domaine de la fabrication. Plus que jamais, on attend des fabricants qu'ils fabriquent des produits personnalisés, et les lignes de production doivent s'adapter à de nombreuses variations des produits de base. Les cycles de lancement de nouveaux produits sont plus courts que jamais, et les marges plus minces. Et les cycles de vie courts des produits signifient qu'il n'y a pas de place pour les erreurs. Comme le rappelle Etienne Lacroix, PDG de Vention.io, "gagner deux mois de délai de développement sur un produit dont le cycle de vie est de deux ans a un impact énorme sur le retour sur investissement du produit."

Chapitre quatre : Avantages du No Code dans la fabrication

Alors comment les avantages du no-code (flexibilité, rapidité, itérabilité, démocratisation) se traduisent-ils dans la fabrication ? Voici un examen approfondi.

Amélioration de l'agilité - Les méthodologies agiles ne sont plus réservées aux développeurs de logiciels. Les organisations de tous les secteurs d'activité et de tous les domaines verticaux exploitent les idées qui sous-tendent les méthodes agiles pour leurs avantages transformationnels. À en croire les experts, la fabrication agile est l'avenir.

Ceux qui sont familiers avec les méthodes agiles ont peut-être reconnu que les avantages de l'absence de code sont très similaires à ceux de la méthode agile.

Parce que le no-code remet le contrôle entre les mains des ingénieurs et des opérateurs les plus proches des problèmes de fabrication, il encourage l'itération rapide, la prise de décision décentralisée, une valeur moindre livrée plus souvent et une réponse plus rapide au changement.

https://cdn.brandfolder.io/GDDASP4K/at/nwrp9z9p58xk5sf8wjqxxppr/untitled-5c-20i_37900655-600x618.png
4 principes de la méthode Agile

Meilleure allocation des ressources - Étant donné que les commentateurs se félicitent de la façon dont le no-code "libère" les utilisateurs professionnels de l'informatique, on pourrait s'attendre à un certain antagonisme entre les deux unités. Ce n'est pas tout à fait vrai.

Parce que le no-code permet à chaque côté de la division technique de faire ce qu'il fait le mieux, il conduit à une bien meilleure allocation du temps précieux de l'informatique et des ressources d'ingénierie.

Dans de nombreux cas, cela se traduit par une mise sur le marché plus rapide et des systèmes globalement plus sûrs.

De manière peut-être contre-intuitive, les solutions no-code sont tout aussi précieuses pour les entreprises disposant d'un grand nombre de développeurs que pour celles qui ne disposent pas de ressources d'ingénierie importantes. Comme l'a fait remarquer la responsable du déploiement d'une entreprise de solutions technologiques et marketing à propos de sa décision d'utiliser une plateforme no-code: "Bien sûr, si nos développeurs avaient eu le temps, ils auraient pu trouver des solutions. Mais nous n'avions pas le temps, et si nous avions attendu les développeurs, nous aurions perdu un million de dollars."

C'est également vrai dans le secteur de la fabrication. Lors du lancement d'une nouvelle gamme de produits alimentaires, le fabricant de technologies de cuisine intelligente Chefsteps, une entreprise disposant de nombreux développeurs de logiciels compétents, a été confronté à une décision de type "faire ou faire faire" : devait-il consacrer des ressources d'ingénierie à la création d'applications de fabrication, ou acheter une solution sans code ?

En fin de compte, ils ont décidé d'utiliser la solution no-code de Tulip, et les avantages ont été immédiats. Comme l'a fait remarquer Jeremy Shaffer, ingénieur logiciel chez Chefsteps, "du point de vue du retour sur investissement, notre investissement dans la création d'applications dans Tulip est bien inférieur au coût d'opportunité que nous aurions encouru en créant notre propre logiciel personnalisé".

Décentraliser l'innovation - Une conséquence involontaire des hiérarchies est qu'elles sont lentes à innover. Plus il y a de couches et d'approbations à traverser avant qu'une idée ne se concrétise, plus il y a de mains impliquées pour lui donner vie, plus elle avance lentement. En décentralisant le développement, en supprimant les obstacles qui empêchent les utilisateurs professionnels d'expérimenter et de tester, les plateformes sans code encouragent l'innovation.

Un commentateur a bien exprimé ce point lorsqu'il a affirmé que,

"Les plates-formes qui donnent des moyens aux développeurs citoyens - application-platform-as-a-service (aPaaS) - sont un excellent exemple de technologie centralisée (la plate-forme) qui permet une innovation décentralisée (les applications), en équilibrant la liberté de créer avec une gouvernance et des garde-fous légers."

Les plateformes sans code réduisent le coût d'opportunité de l'innovation en diminuant la distance entre les idées et l'exécution.

Chapitre 5 : A quoi ressemble le No Code dans l'atelier ?

Le développement no-code commence par une plate-forme et une analyse de rentabilité.

Dans l'industrie manufacturière, les cas d'utilisation des applications no-code sont nombreux. Les plus courants sont les instructions de travail visuelles, l'assurance qualité en ligne, le changement de machine, le suivi des outils et l'analyse des causes profondes. La liste pourrait s'allonger à l'infini.

https://cdn.brandfolder.io/GDDASP4K/at/rp9pb5fsh6bbrhn3k375vkpq/Pharma-40-Webinar.png
Des applicationssans code pour chaque processus

Lorsqu'un ingénieur de fabrication identifie un cas d'utilisation, il réfléchit aux étapes à suivre pour résoudre son problème. Une fois ces étapes définies, il utilise la plate-forme pour transformer un ensemble abstrait d'étapes en une solution concrète.

Les ingénieurs conçoivent leurs applications à l'aide de l'éditeur visuel de la plateforme. Dans l'éditeur visuel, ils intègrent des médias, ajoutent du texte et font glisser les éléments pour les adapter à la mise en page souhaitée. Grâce à des logiciels comme Powerpoint, la plupart des personnes ont une grande expérience de la conception de diapositives et d'autres présentations visuelles. Les plateformes d'applications de fabrication ne sont pas différentes. Si vous avez déjà conçu une présentation, vous pouvez créer une application de fabrication.

Toutefois, contrairement aux logiciels de présentation, les applications de fabrication peuvent être programmées pour un éventail de fonctions beaucoup plus large. Leur fonctionnalité accrue provient de leur capacité à intégrer une logique conditionnelle dans les applications.

Alors que les logiciels de présentation suivent une progression linéaire, par étapes, à travers un jeu, les applications de fabrication sans code peuvent réagir en temps réel aux entrées des personnes, des machines et des conditions ambiantes. Pour être véritablement fonctionnelles dans un contexte de fabrication, les applications no-code ont besoin de plus qu'une interface de type glisser-déposer. Elles ont besoin d'une connectivité IoT, d'une logique réactive et d'un contrôle sur de multiples variables.

Avec des solutions no-code avancées, les fabricants peuvent programmer des réponses à des entrées spécifiques. Ces entrées peuvent déclencher une réponse si elles répondent à certaines conditions. La logique conditionnelle, si-alors, permet aux fabricants de créer une logique de branchement afin qu'un ensemble d'actions se produise compte tenu d'une entrée spécifique, mais pas les autres. Et, comme la plupart des logiciels, ces applications stockent les données qu'elles recueillent pendant leur fonctionnement. Les fabricants disposent ainsi d'une visibilité sans précédent sur les processus de leur usine.

Les applications de fabrication se distinguent des autres solutions par leur connectivité à l'Internet des objets. Des connecteurs simples et prêts à l'emploi permettent aux ingénieurs de créer des applications qui communiquent avec les machines et les appareils en temps réel. Désormais, les ingénieurs peuvent concevoir des applications qui relient les personnes et les machines en un tout réactif et dynamique.

https://cdn.brandfolder.io/GDDASP4K/at/2ntj5p3m58gp5jh5s7frkrmf/work_instruction_app_designer-1.gif
Exemple d'application d 'instruction de travail dans un éditeur d'applications No Code

Lesapplicationscoordonnent les personnes et les processus, et réagissent à certaines conditions préprogrammées tout en enregistrant et en fournissant des données en temps réel. Il s'agit d'une étape révolutionnaire par rapport au passé, où des équipes de développeurs pouvaient prendre des jours pour définir le champ d'application, écrire et pousser des développements mineurs.

Si tout cela vous semble encore abstrait, ce n'est pas votre faute. Nous avons tendance à mieux comprendre les objets que les idées. Quelques exemples d'applications devraient dissiper toute confusion.

Chapitre 6 : Exemples d'applications No Code

Diagramme en arête de poisson (analyse des causes profondes)

Lorsque des problèmes surviennent, les ingénieurs doivent être en mesure d'en isoler rapidement la cause profonde, de mettre en œuvre des mesures correctives et d'éviter que cela ne se reproduise. Souvent, l'analyse des causes profondes est une tâche manuelle à forte intensité de papier, qui nécessite la collecte, l'agrégation et l'analyse de nombreuses données.

En utilisant une plate-forme d'applications de fabrication, les ingénieurs peuvent concevoir des analyses de causes profondes personnalisées et sans papier qui documentent automatiquement les causes profondes. Les ingénieurs peuvent utiliser une logique sans code pour créer des parcours personnalisés de causes profondes, ce qui permet d'aller facilement au fond des problèmes.

https://cdn.brandfolder.io/GDDASP4K/at/8c4rg9kwgswwwz3zk9tvw8rz/fishbone_diagram_app_tablet-1-600x411.png
Diagramme en arête de poisson de l'analyse des causes profondes personnalisable

Instructions de travail visuelles

Les instructions de travail sur papier sont difficiles à suivre, faciles à endommager et susceptibles d'être mal interprétées. Dans les usines où les assemblages sont très variés, où le taux de rotation est élevé et où les cycles de production sont rapides, elles ne sont pas adaptées à la tâche. De plus, ils ne fournissent aucun mécanisme permettant de prouver que les opérateurs ont exécuté les assemblages comme indiqué.

Les plateformes sans code permettent aux ingénieurs de concevoir des instructions de travail visuelles et riches en médias. La connectivité IoT répond aux actions des opérateurs en temps réel et garantit que les instructions sont suivies à la lettre. La logique conditionnelle permet aux ingénieurs de concevoir des instructions de travail qui répondent aux assemblages les plus compliqués et personnalisables.

https://cdn.brandfolder.io/GDDASP4K/at/58286w3g44h975x44v656spn/work_instruction_assembly_designer_compressed.gif
Instructions de travail No Code

Inspection visuelle de la qualité

Les non-conformités de qualité arrivent. Lorsque cela arrive, il est essentiel de les attraper à la source, avant qu'elles ne se déplacent en aval. Les problèmes de qualité détectés tôt signifient moins de rebuts et moins d'heures passées à retravailler.

En connectant des appareils IoT, comme des caméras, à une application d'inspection visuelle de la qualité sans code, les ingénieurs peuvent mettre leurs lignes à l'abri des erreurs. Ces applications utilisent des caméras pour identifier et documenter les problèmes de qualité à l'endroit et au moment où ils se produisent, et une logique conditionnelle détermine automatiquement la séquence d'action appropriée lorsque quelque chose ne va pas. Pour les usines dont les calendriers de production sont très variables, l'application no-code permet aux ingénieurs d'apporter des modifications à chaque produit sans créer de ticket informatique.

https://cdn.brandfolder.io/GDDASP4K/at/b6mh69g987r6kg2cgg5pmsgn/quality_app_designer-3.gif
Exemple d'application d'inspection visuelle de la qualité

Chapitre sept : Conclusions

Les signes indiquant que les plates-formes no-code sont là pour rester sont clairs. Il n'y a pas assez d' ingénieurs logiciels pour répondre à la demande. Les cycles économiques évoluent plus rapidement que jamais. Et le besoin d'applications professionnelles personnalisées est plus grand que jamais.

Les signes indiquant que les fabricants peuvent bénéficier des plates-formes sans code sont tout aussi nombreux.

Les plateformes no-code redonnent le contrôle aux ingénieurs de première ligne. Elles permettent aux services informatiques de se concentrer sur les systèmes critiques et les initiatives de sécurité. Et elles sont suffisamment flexibles pour relever les défis les plus difficiles de la fabrication.

Apportez une connectivité sans code à vos opérations

Découvrez comment les fabricants conduisent la transformation numérique en accélérant le time-to-value grâce à Tulip.

Day-in-the-life of a manufacturing facility illustration